La FSU à l'Université de Grenoble

Élections professionnelles - Comité Technique (CT) 2020

Votez et faites voter FSU !

Notre futur, construisons-le ensemble, en défendant nos acquis et en revendiquant des avancées pour l’ensemble des personnels de l’UGA

À partir de lundi 30 novembre et jusqu'au jeudi 3 décembre 2020, nous allons élire nos représentant·e·s au Comité Technique (CT).

Ce scrutin est très important puisqu’il déterminera le nombre des représentant·e·s FSU au Comité Technique (CT et au Comité d’hygiène de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de l'UGA.Comme ils l'ont toujours fait, vos élu·e·s défendront vos conditions de travail, votre carrière, votre retraite, vos emplois, vos salaires et un service public de qualité.

Lire la suite...

Rassemblement et Assemblée Générale: mardi 24 novembre à partir de 12h place centrale

Dans le cadre de la mobilisation contre la Loi de Programmation de la Recherche (LPR), nos organisations syndicales (FSU, CGT, UNEF) appellent à un:

Rassemblement avec prise de paroles suivi d'une Assemblée Générale personnels - étudiant·e·s Mardi 24 novembre 2020 à partir de 12h Place centrale, devant l'amphi Weil sur le Campus SMH

Le rassemblement a été déposé en préfecture et se fera dans le strict respect des consignes sanitaires

La Loi de programmation de la recherche s’attaque aux libertés et aux statuts du personnel. Communiqué intersyndical du 18 novembre 2020

Le gouvernement a annoncé le 1er février 2019 sa volonté de faire voter une loi pluriannuelle ambitieuse pour développer la recherche. Nous assistons au mois de novembre 2020 au dénouement de près de deux ans de « maturation » d’une loi destructrice pour l’ESR.

Lire la suite...

Non à la LPR et au projet de loi "Sécurité globale"

Dans le contexte difficile que nous connaissons, le gouvernement n’a rien trouvé de mieux que de faire passer en procédure accélérée – elle doit être votée ce mardi 17 novembre – sa loi dite de « programmation de la recherche » (LPR) et de commencer l'examen du projet de loi de "Sécurité Globale".

Pourtant, la LPR a suscité la ferme opposition de la communauté universitaire et bien au-delà, et le projet de loi a conduit la CP-CNU à demander la démission immédiate de la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (voir la lettre ouverte à signer).

Quant au projet de loi de "Sécurité Globale", il fait écho aux attaques radicales contre le statut de fonctionnaire d'Etat de la LPR qui comporte désormais, suite à l'ajout des sénateurs, un « délit d’entrave » en cas « de trouble de la tranquillité ou du bon ordre de l’établissement » passible d’un an de prison et de 7 500€ d’amendes, et s’il est « commis en réunion », de 3 ans de prison et de 45 000€ d’amendes. C’est la porte ouverte à une répression totalement disproportionnée des mouvements sociaux et, de fait, à une remise en cause des franchises universitaires acquises au XIIIe siècle ! (voir aussi le courrier de la FSU en pièce jointe).

Lire la suite...

LPR - Un nouveau choc de défiance pour la communauté universitaire

Nous appelons à signer la Lettre ouverte de la CP-CNU au Président de la République :

Lundi 9 novembre, la commission mixte paritaire (CMP) a conclu la phase d’examen parlementaire du projet de la LPR – très largement contesté par la communauté universitaire – par un texte final qui s’avère encore plus destructeur que le projet de loi initial. Ce texte confirme ce que nous avons par ailleurs dénoncé à de multiples reprises, en particulier le renoncement à l’objectif d’atteindre 1 % du PIB pour la dépense en faveur de la recherche publique à l’horizon 2030. Il renforce la précarité chez les personnels et comporte de graves attaques contre notre statut de fonctionnaire d’État. La création de “chaires juniors” et le recrutement désormais possible d’enseignant·es-chercheur·es sans qualification par le CNU, renvoyant cette décision à la seule appréciation des instances locales, en sont deux illustrations. En se donnant la possibilité de réprimer à sa guise l'ensemble des mouvements sociaux par le biais d’amendes et de peines de prison, le gouvernement remet en cause les franchises universitaires, les libertés syndicales et, au-delà, le principe même de la liberté d'expression sur les campus. Répression, budget insuffisant, clientélisme, précarité, concurrence exacerbée, tout l’arsenal néolibéral est dorénavant opérationnel.

Lire la suite...

Représentants FSU dans les conseils de pôle

Nous remercions chaleureusement les collègues qui ont accordé leurs voix aux listes présentées ou soutenues par la FSU aux conseils des pôles.

Nos élus, dont vous trouverez ici les noms, seront présents pour défendre nos valeurs et notre vision du rôle des pôles.

Lire la suite...

Lettre FSU n°52 - octobre 2020

FSU_small.png


    Situation budgétaire de l'UGA, dialogue social, contexte national. Mobilisons-nous !

 

Sommaire

  • Situation budgétaire de l’UGA... vers un nouveau PRE.
  • Emploi de contractuels, régimes indemnitaires, mobilités, promotions, égalité hommes-femmes.
  • Élections à l'UGA du 3 au 5 novembre.
  • Réforme des IUTs : un calendrier périlleux et une réforme dangereuse !
  • Accord relatif à l'amélioration des rémunérations et des carrières lié à la LPR, c'est non pour la FSU !
  • Mobilisation contre la LPR. Signons la pétition !
  • Jean-Michel Blanquer : des propos inqualifiables sur l'ESR.

Lire la suite...

L'examen de la Loi de Programmation de la Recherche (LPR) au Sénat aggrave encore le projet !

Nous republions ci-dessous une version abrégée et modifiée du texte paru dans le carnet Academia et décrivant les débats en séance au sénat, que vous pourrez lire en intégralité ici.

Le Sénat a introduit une attaque sans précédent contre le CNU dans son rôle de gestion collégiale des carrières (en particulier la qualification) et contre les libertés académiques. Les six premiers articles de la loi de programmation de la recherche ont été adoptés hier par le Sénat. En une soirée, les sénateurs et les sénatrices auront délibéré sur l’ensemble de la programmation budgétaire (articles 1 et 2), les chaires de professeurs junior (article 3), les contrats doctoraux de droit privé (article 4), les contrats post-doctoraux (article 5) et les CDI de mission (article 6). Cette étape a suffit à aller bien au-delà de nos pires craintes, comme le font apparaître les modifications du Sénat apportées à la LPR.

Lire la suite...

Postes en danger à l'UGA : Alerte sur la campagne d'emploi 2e degré !

Le 23 septembre, la présidence nous annonçait qu'aucun des 14 postes de second degré de la campagne d'emploi ne serait ouvert à des nouveaux recrutements de titulaires, aggravant ainsi encore le gel annoncé des emplois mis au mouvement et la politique générale de précarisation des personnels !

Seules les mutations internes (périmètre UGA hors CAPM) ou l'emploi de contractuels seraient possibles cette année, pour combler les manques dus aux départs des collègues (en retraite, mutation, etc).

La décision d'ouvrir la campagne aux candidats externes à l'UGA est officiellement "repoussée" et serait conditionnée : 1° au dialogue budgétaire en cours avec le ministère et 2° à l'évolution des maquettes de formation.

Cette annonce est une nouvelle attaque sur les postes des titulaires :

  1. Les mutations internes, lorsqu'elles sont possibles, permettront effectivement de pourvoir des postes, mais engendreront des départs dans d'autres composantes. Toutes les composantes de l'UGA (hors CAPM) sont donc potentiellement concernées !
  2. La proposition de la présidence revient à remplacer 14 postes de titulaires par 14 postes de contractuels, augmentant encore la précarité à l'UGA !
  3. Les postes de titulaires sont en sursis : l'UGA n'a pris aucun engagement de les ouvrir l'année prochaine et menace clairement de le geler !

Lire la suite...

Lettre FSU n°51 - septembre 2020

FSU_small.png
 

    Une rupture profonde s'impose !

 

 

Sommaire:

  • Appel à la mobilisation Jeudi 17 septembre
  • Conditions de rentrée
  • Loi de Programmation de la Recherche (LPR anciennement LPPR)

Lire la suite...

Lettre FSU n°50 - juillet 2020

FSU_small.png
 

 

      Après une année éprouvante, une rentrée difficile?

 

Sommaire:

  • Enquête CHSCT sur les conditions de travail lors du confinement
  • Rentrée 2020 à l'UGA
  • Prime « Covid »
  • LPPR, réforme des retraites, réforme de l’assurance chômage : le gouvernement reprend les réformes, comme dans le monde d’avant…
  • Frais d’inscriptions pour les étudiants hors-UE

Lire la suite...

Il ne faut pas simplifier les problèmes posés par le « distanciel » à l’université !

Dans une interview au Dauphiné Libéré du 19 avril, le Directeur des Services de l’Université Grenoble Alpes (UGA) Joris Benelle affirme avoir « ouvert une nouvelle voie » avec le « distanciel », une « nouvelle voie qu’on ne pensait pas possible à ce point-là » et qui permettrait d’ « avoir une démarche écologique » et de régler les problèmes de locaux et d’amphis ! Au moment où la ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’innovation, Frédérique Vidal, envisage une extension des cours à distance à l’université pour la rentrée de septembre, il nous semble important d’apporter une réponse très critique à cette vision extrêmement simpliste et de rappeler que le distanciel a été mis en place « faute de mieux » et pose de nombreux problèmes pour les étudiants et les personnels de l’université.

Lire la suite...

« Restez chez vous » mais « continuez l’activité » : trois temps d’une lecture syndicale pour un paradoxe de crises

Dans le cadre de la pandémie du COVID-19, nous ne pouvons que saluer la décision du gouvernement de protéger les étudiants et les personnels de l’université, en privilégiant le télétravail pour le plus grand nombre et en accordant des autorisations spéciales d'absences aux personnels lorsque le télétravail n'est pas possible. Nous soutenons de tout cœur les personnels amenés à continuer à se rendre au travail, pour assurer les fonctions vitales de notre Université.

Cependant, les injonctions du gouvernement sont à la fois « restez chez vous » et « continuez l’activité », et ce paradoxe demande réflexion. La vie de notre université doit effectivement continuer, mais la crise et les réponses gouvernementales et locales appellent des actions et des propositions.

 

Dans une demande certaine d’unité nationale, les organisations syndicales continuent à avoir des choses à faire et à dire. Le paradoxe des injonctions gouvernementales contradictoires, ancré dans des crises multiples, nous semble appeler trois temps d’une lecture syndicale, pour aujourd’hui, pour hier et pour demain.

Lire la suite...

Lettre électronique FSU - Numéro 48

 
                  [object Object]
 

lettre électronique des syndicats FSU

de l'enseignement supérieur de Grenoble.
Numéro 48 – mars 2020 - spéciale mobilisations

Lire la suite...

Le 17 mars 2020, élections professionnelles à l'UGA

La FSU se présente aux élections du Comité Technique, consultez notre profession de foi et notre liste de candidat.e.s.

La FSU se présente aussi aux élections à la CPE et CCPANT, en faisant liste commune avec la CGT.

Nos professions de foi sont disponibles ici (CPE) et (CCPANT).

Lire la suite...

Lettre électronique FSU - Numéro 47

                                   [object Object]

 

lettre électronique des syndicats FSU
de l'enseignement supérieur de Grenoble.
Numéro 47 – Janvier 2020

Mobilisation contre le projet de réforme des retraites

des AG partout à l'UGA, une journée "UGA morte / Fac ouverte", nos retraites aux flambeaux !

Lire la suite...

Lettre ouverte à Yassine Lakhnech

La FSU relaie cette lettre ouverte de Philippe Cinquin, Professeur à l'UGA, adressée à Yassine Lakhnech, candidat déclaré à la présidence de l'UGA.

Lire la suite...

Lettre électronique FSU - Numéro 45

                        [object Object]
lettre électronique des syndicats FSU
de l'enseignement supérieur de Grenoble.
Numéro 45 – Décembre 2019

Lire la suite...

Lettre électronique FSU - Numéro 44

 

                        [object Object]
lettre électronique des syndicats FSU
de l'enseignement supérieur de Grenoble.
Numéro 44 – Novembre 2019

Lire la suite...

Communiqué de la FSU concernant des pratiques électorales illégales

L'EPE (Etablissement Public Expérimental) UGA regroupant l’université UGA actuelle, l’INP, l’IEP et l’ENSAG sera créé début 2020, mais le processus électoral concernant les conseils et l’équipe de direction de ce nouvel établissement ne peut démarrer avant la publication (encore à venir) de son décret de création.

En outre, à l'UGA, comme à l'INP, les campagnes électorales sont encadrées par des règles strictes : la date de démarrage est la même pour tous les candidats, des listes de diffusion électorale sont créées spécialement, le nombre de messages que chaque équipe candidate peut envoyer est limité, etc...

Ces règles ont pour but de garantir l'équité entre toutes les candidatures, notamment en leur permettant de disposer de conditions et de moyens identiques pour faire campagne.

Lire la suite...

Lettre électronique FSU - Numéro 43

[object Object]
 
lettre électronique des syndicats FSU
de l'enseignement supérieur de Grenoble.
Numéro 43 – Septembre 2019

Lire la suite...

- page 3 de 10 -