La FSU à l'Université de Grenoble

Lettre électronique FSU - Numéro 20

[object Object]
 

 

lettre électronique des syndicats FSU
de l'enseignement supérieur de Grenoble.
Numéro 20 – décembre 2017

Lire la suite...

Situation budgétaire à Grenoble-INP : la sortie du tunnel ? Vraiment ?

Après quelques années de « plan de retour à l'équilibre », la direction de l'INP clame « la sortie du tunnel ». Les efforts consentis sont ainsi présentés comme un « mal nécessaire » qui débouche désormais sur un « succès ».

Le budget 2017 avait déjà permis la reprise de recrutements sur des postes temporaires type ATER et moniteurs. Le budget 2018 affiche la réouverture de quelques postes d'enseignants chercheurs. C'est certes une dynamique positive, qui apporte une forme de soulagement, mais dont nous ne pouvons pas nous contenter. Il ne s'agit en effet que de la compensation des départs à la retraite, ce qui, à missions constantes est juste indispensable ! Cela ne doit pas faire oublier les postes gelés, que la direction de l’INP ne prévoit pas de dégeler et qui sont donc, de fait, perdus. Ce qui avait été présenté comme des gels temporaires est bien le vrai plan social avec compression du personnel, que nous dénoncions. Les chiffres indiqués dans les bilans sociaux 2014 et 2016 montrent une perte sèche de 166 agents au sein de l'INP, toutes catégories confondues. C'est une réduction de 11,9 % des agents en deux ans !

Lire la suite...

Alerte à propos de la nouvelle procédure d’accès à l’université

Lettre aux élèves et parents d'élèves

Cher.e.s élèves, chers parents,

Après l’aberration du tirage au sort lors du passage dans le supérieur des bacheliers de juin 2017, le gouvernement promet aux futur.e.s bachelier.e.s 2018 la liberté de choisir une poursuite d’étude et la garantie d’une place à l’université. Dans la réalité, il n’en sera rien ! Ce sont les formations de l’enseignement supérieur qui choisiront leurs étudiant.e.s dans la limite des places disponibles. Le nombre d’enseignant.e.s-chercheur.e.s a baissé de 10% depuis 2009 alors que le nombre d’étudiant.e.s, lui, a augmenté de 294 000 ! Il manque actuellement l’équivalent de 10 universités en France pour répondre aux enjeux de formation supérieure de la jeunesse et permettre des conditions d’accueil et d’études qui soient dignes de notre pays. Il est prévu 40 000 étudiant.e.s supplémentaires à la rentrée prochaine et bien peu de places supplémentaires à leur offrir !

Lire la suite...

Pour une vraie licence universitaire de technologie

L’AG extraordinaire des directeurs et directrices d ’IUT du vendredi 10 novembre est un séisme pour l’avenir du réseau des IUT. En une matinée, ils/elle sont accepté de négocier avec la ministre de l’ESRI la fin du DUT en deux ans pour en faire une formation sur 180 ECTS donnant le grade de licence et avec un volume horaire restant à définir autour de 2000 à 2100 heures, soit une augmentation d’environ 200 à 300 heures pour les DUT du secondaire et d’environ 400 heures pour les DUT du tertiaire. Cette disposition pourrait s’inscrire dans la nouvelle loi en préparation et être effective dès la rentrée 2019. Les IUT conserveraient leur autonomie de gestion mentionnée par l’article L713-9 du code de l’éducation et obtiendraient un cadrage national du DUT à 180 ECTS sur trois ans présenté comme une revendication de longue date.

Lire la suite...

Lettre électronique FSU - Numéro 19

[object Object]
 
lettre électronique des syndicats FSU
de l'enseignement supérieur de Grenoble.
Numéro 19 - novembre 2017

Lire la suite...

- page 1 de 5

Powered by